Pour un voyage en bateau en toute sérénité

Êtes-vous de ces personnes qui organisent et préparent leur voyage longtemps à l’avance et sont particulièrement minutieuses ? C’est un atout de poids car vous n’êtes pas de ceux qui seront perdus ou démunis en cas d’incident ou de problème avant et pendant le voyage. Il est toujours bon et utile de se renseigner de manière suffisante sur les réglementations en vigueur et sur vos droits afin de savoir quelle attitude adopter, que faire et vers qui se tourner lorsque les litiges surviennent. Êtes-vous une personne handicapée ou à mobilité réduite ?

Que savoir pour voyager tranquille ?

Vous avez droit au même traitement que tout autre passager et on vous doit assistance dès l’embarquement, pendant le trajet jusqu’au débarquement, le tout gratuitement. En cas de perte de vos bagages, s’il est prouvé que c’est de la faute du transporteur ou à cause de sa négligence que cela est arrivé, il est pleinement responsable et vous doit des indemnités allant de 2 800 à 16 000 euros. Pour tous les cas de figure, des règles bien précises s’appliquent.

Si vous êtes victime d’un accident corporel

Selon le règlement (CE) n° 392/2009, au cas où un passager en bateau subit un préjudice qui provoque des lésions corporelles ou entraînant la mort, le transporteur est responsable si l’événement à l’origine de ce préjudice est d’ordre maritime et dont le coût ne dépasse pas les 320 000 euros. Au-delà de cette somme, il est tout aussi responsable à moins qu’il n’arrive à démontrer que l’événement à l’origine du préjudice ne découle pas de sa négligence ou ne relève d’une faute de sa part. S’il est prouvé que l’événement est dû à un incident inévitable ou causé par une tierce personne, le transporteur est dégagé de toute responsabilité.

Si jamais le voyage est interrompu

Par interruption de voyage, nous voulons parler d’un retard ou d’une annulation de voyage. Si donc le voyage que vous devez prendre subit un retard, soyez sûr que vous allez en être informé le plus vite possible. Si le retard atteint les 90 minutes ou plus, le transporteur se doit de vous proposer soit un réacheminement vers votre destination dès que possible ou le remboursement de votre billet, dans sa totalité. Il vous doit aussi des repas et des rafraîchissements. En cas d’annulation, vous aurez droit à un remboursement entre 25 et 50 % de votre billet.

Et en cas de litiges ?

Si vous avez des réclamations à faire, commencez par une démarche à l’amiable, allez vers le service clientèle de votre opérateur de transport et expliquez calmement la situation. Déposez votre plainte dans un délai de 2 mois à partir de la date de l’incident, et le transporteur doit vous informer de la réception de ladite plainte au bout d’un mois. La réponse définitive vous sera accordée dans les 2 mois après réception de la plainte. Autrement, vous pouvez effectuer d’autres démarches, amiables ou judiciaires ou saisir le Médiateur Tourisme Voyage (MTV).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *